Tue-la-vie de mes deux - état d'âme


Le jour où j'ai écrit l'article qui suit, il y a deux jours pour être exacte, j'étais en colère, très en colère. Je ne suis plus en colère mais triste. Promis, mes amis fumeurs, je ne vous méprise pas aujourd'hui, mais attention ma colère dort, elle peut se réveiller n'importe quand 😉


Depuis qu’elle est tombée malade, la cigarette me révulse. Voir un fumeur me dégoûte. Pourtant, lors de soirées, j’en prenais une de temps à autre pour me mettre dans l’ambiance, sans réel plaisir, mais avec le joyeux effet comme je l’appelle. Le tourne-la-tête. Aucun risque d’en devenir dépendant, fade, laissant un arrière-goût désagréable, toussotant et sans classe aucune avec.
Mais depuis qu’elle est tombée malade, je ne peux même plus m’approcher de ce bâton de malheur. Je ne peux plus sentir cette odeur asphyxiante qui me retourne le bide, je ne peux plus poser ce tue-la-vie sur mes lèvres sans être prise de violentes nausées et surtout je ne peux plus la voir s’infliger ça. Alors je n’ai plus envie de la voir elle, elle que j’aime tant.
Il y a un an, j’ai cru qu’elle allait mourir. J’ai entendu la mort essayer de se frayer un passage dans sa respiration, je l’ai vu caresser son doux visage, et j’ai lu dans son regard qu’elle aussi elle l’avait sentie passer.
Un an plus tard, elle est encore là, Dieu merci, que ferais-je sans elle ? Mais pourquoi combien de temps encore ? 


Il y a un mois, j’ai appris qu’elle risquait de se voir amputer, dans le meilleur des cas, si elle n’arrêtait pas de s’empoisonner très vite, car c’est ce qu’elle fait, soyons honnêtes.
Mais elle n’arrêtera pas, je le sais. Elle n’a pas arrêté enceinte, elle n’a pas arrêté pour ses enfants à qui elle donnerait sa vie, alors pourquoi arrêterait-elle pour sa vie à elle ?
Je la déteste de m’infliger cette souffrance, et cette peur qui me tenaille jour après jour. Chaque soir, je me couche en priant pour que mon téléphone ne sonne pas et qu’on ne m’annonce pas le pire. Et la nuit quand il s’éteint, je le rallume en hâte avec l’angoisse qu’un horrible message apparaisse.
Je la déteste pour ça et moi, je me déteste de la détester, elle que j’aime tant.
Alors vous là, vous qui êtes la mère ou le père d’un enfant, le frère ou la sœur d’un autre, pensez à eux. Arrêtez d’être égoïste. De ne penser qu’à votre petit plaisir éphémère, mais qui vous pourrit le corps jour après jour.
Vous vous en moquez peut-être, vous ! Vous serez mort, vous ne penserez plus, vous ne serez plus, pendant que ceux qui restent, eux, ne feront que vous pleurer.
La vie est déjà assez difficile, la mort frappe déjà assez souvent pour que vous la provoquiez vous-même.
Alors vous que je croise dans la rue, une cigarette au bec, en ce moment, je vous méprise, oh oui, je vous méprise au plus haut point, peu importe la raison pour laquelle vous avez commencé, peu importe votre passé ou vos malheurs. Vous prenez pour celle que j’aime tant et qui n’a jamais su se battre.
Le tabac est une addiction, d’accord. Mais elle se soigne. Vous pouvez vous en libérer, alors faites-le ! Faites-le pour ceux qui ne peuvent plus. Et si vous ne le faites ni pour eux ni pour vous, faites-le pour les gens que vous aimez. Et là, peut-être qu’au lieu de vous mépriser, je vous admirerais ! 



Commentaires

  1. J'ai une petite larme qui coule et qui te rejoint. Malgré la distance, je pense fort à toi en ce moment difficile. Et je crois en une belle tournure des événements (ou j'espère). Sois forte.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Estelle pour ta présence malgré la distance ;)
      J'espère aussi en une belle tournure <3

      Supprimer
  2. Beaucoup de courage ma Kerry !! je suis là si tu as besoin n'hésite pas !!
    Je pense qu'on est tous accro à quelque chose, que ce soit nosif ou pas malheureusement...
    Certains c'est la cigarette, d'autre la drogue, d'autre l'alcool... malheureusement notre corps est parfois plus faible que notre esprit, ou l'inverse aussi, mais en tout cas j'espère que tout se finira bien !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Manue pour ton message, oui je sais que tu es là, ne t'en fais pas !
      Je suis d'accord, ce serait tellement plus simple si elle était accro aux livres comme moi ;)
      J'espère aussi !

      Supprimer
  3. Cette article est vraiment touchant, pleins de sentiment fort, je suis moi même fumeuse et maman de 4 enfants et j'ai de plus en plus en tête l'idée d'arrêter mais le chemin est souvent plus difficile qu'on ne le pense, j'ai déjà essayé mais il suffit d'une pierre sur le chemin pour que nos efforts soit anéantie, car la tentation est toujours belle et bien là.

    RépondreSupprimer
  4. Très poignant et touchant ton article..
    Ancienne fumeuse je sais à quel point il est difficile d'arrêter .. mais Avec de la volonté et surtout l'envie on finit par y arriver. Le tout est d'arriver à combler le manque .. je te souhaite beaucoup de courage et j'espère que tout ira bien !

    RépondreSupprimer
  5. Un très bon article ! Ton texte est touchant.

    RépondreSupprimer
  6. Je te comprends ! Une très bonne amie a perdu son père l'an dernier, il avait un cancer du poumon. Il a beaucoup fumé certes, mais il a aussi travaillé entre des murs d'amiante, ça n'a pas aidé :/
    Et si tu lui faisais lire ton texte, peut-être qu'elle prendrait davantage conscience de ça, et elle se rendrait compte que ça dépasse sa dépendance, et que ça affecte tout son entourage ? Ou alors c'est vraiment trop dur (et c'est compréhensif, moi-même je ne sais pas si je serais capable de le faire)

    RépondreSupprimer
  7. Article très motivant, merci à toi. Tu écris avec ton coeur, c'est touchant. Des bisous :)

    RépondreSupprimer
  8. Comme il est touchant cet article... Ce que tu vis doit être extrêmement douloureux en effet... Je te souhaite beaucoup de courage et à "elle" aussi...
    Je n'ai jamais fumé pourtant c'était à la mode. Je me remercie et je suis fière pour moi, pour ma santé et aussi pour mes proches...
    Beau message qui j'espère aura un bel impact sur les fumeurs qui passeront ici !

    RépondreSupprimer
  9. C'est un très bel article, plein d'émotion et très vrai. Je fumais beaucoup jusqu'à ce que je tombe enceinte, et j'ai arrêté au début de ma grossesse. Je n'ai pas repris, je ne voulais pas tout gâcher, c'était tellement difficile d'arrêter...Mais le papa de mon fils fume encore, je l'embête souvent avec ça, et bien sûr il se braque. Ce n'est pas évident d'arrêter cette foutue drogue. Le livre d'Allen Carr m'a beaucoup aidée "la méthode simple pour en finir avec la cigarette", je ne sais pas si tu le connais? C'est une sorte de lavage de cerveau positif, à la fin tu es un peu dégoûté du tabac...C'est vraiment bien d'exprimer ta colère et ta tristesse par l'écriture...Je te souhaite beaucoup de courage.

    RépondreSupprimer
  10. Très bel article, on ressent et on partage toute ta douleur et toute ton impuissance...
    J'espère que la situation va s'améliorer, bon courage pour cette épreuve.
    Mon conjoint fume et depuis quelques temps j'aimerais vraiment qu'il arrête mais c'est très difficile car il ne veut pas forcément entendre tout ce qui pourrait lui arriver s'il continue à fumer. Je sens qu'il aimerait un peu changer, j'essaye de l'aider mais c'est compliqué aussi d'être dans cette position, l'encourager sans l'engueuler si par exemple il craque. Je n'ai jamais fumé mais je pense que ça doit être plutôt dur de s'arrêter...

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire